La participation

La participation 2016

En moyenne, les salariés ont touché 89,73€.

Le déclin de la participation

Depuis plusieurs années, la participation est en chute libre, avec quelques malheureux soubresauts de temps à autre.

Les raisons à cela sont multiples. En 2011, par exemple, nous avons :

  • racheté une entité du groupe : Winwise, impactant ainsi notre résultat opérationnel de 544 822 € ;
  • été redressés par l'URSSAF pour notre politique de frais frauduleuse, à hauteur de 4 361 671 €.

Si vous voulez en savoir plus, lisez notre dossier : Le décryptage de la participation sur le déclin survenu en 2011.

Mais, même sans ces deux évènements spécifiques à 2011, nous subissons toujours une augmentation considérable des coûts des services partagés du groupe. Avec la baisse de profitabilité due à l'augmentation des projets structurés, ce sont les raisons principales de la perte de notre participation ces dernières années.

Le but des services partagés étant de faire des économies, on peut légitimement se demander qu'est ce qui justifie cette augmentation. La raison est très simple : il s'agit tout simplement pour Alten SA de ponctionner légalement les bénéfices d'Alten SIR, afin de pouvoir permettre de distribuer des dividendes aux actionnaires.

Nous sommes la vache à lait du groupe.

La participation dans les prochaines années

Comme expliqué précédemment, le groupe a l'intention de ponctionner un maximum ses filiales pour servir ses intérêts propres. La logique économique est sans faille ; la logique humaine beaucoup moins.

D'autant que bon nombre d'entre nous ont été recrutés par des managers mettant en avant la participation comme étant un atout fort : pas d'imposition, pas de cotisations sociales, une belle somme d'argent partant de la poche de l'employeur pour arriver dans la notre.

Il y aurait beaucoup à dire sur la validité sociale de cette déclaration : les cotisations sociales et les impôts nous permettent de bénéficier d'un système de santé, d'une éducation, d'une protection contre le chômage… Ces éléments font partie intégrante de notre rémunération et il est normal et citoyen de payer notre part. Mais tel n'est pas le sujet.

Le vrai problème est évidemment l'aspect purement mensonger de ces déclarations. Il est impossible pour quiconque de prévoir quel sera le résultat net de l'entreprise ; de prévoir de combien le groupe nous saignera ; quels seront les choix économiques de nos dirigeants… Cela n'empêche pas certains managers d'annoncer allègrement des participations oscillant entre 40 et 70% d'un salaire mensuel brut… Ce que nous n'avons pas vu depuis 6 ans maintenant.

La CGT Alten SIR 2016/10/25 09:44

Bouton de contact PDF Export Recent changes RSS feed Creative Commons License Minima Template by Wikidesign Driven by DokuWiki