Le nouvel avenant sur le temps de travail... Comment ça marche ?

Les grands principes

Nous avons migré en juillet 2013 vers des horaires variables plutôt que vers des horaires collectifs, ce qui est une bonne chose. Par contre, les règles applicables sont en défaveur des salariés pour de multiples raisons et ça, c'est une très mauvaise chose.

Comme de coutume dans ce genre de configuration, nous avons des plages fixes, obligatoires, et des plages variables, positionnées en amont ou en aval de la plage fixe.

Nous avons des pauses variables également, divisées en pause-déjeuner (PDJ) et pause détente (PDT). Nous pouvons prendre les pauses comme nous le souhaitons, mais devons respecter le minimum et le maximum de temps de pause correspondant à notre catégorie. Ces pauses constituent une interruption de notre temps de travail et ne peuvent par conséquent être posées en début ou fin de journée pour limiter notre temps de présence sur site.

En termes de temps de travail, nous restons à 36h30 par semaine, ce qui nous fait en moyenne 7h18 de travail effectif par jour.

Les minutes / heures effectuées en deçà et au delà de ces 7h18 sont comptabilisées dans un compteur particulier, servant à gérer la variabilité. Ce compteur se nomme ETC (Écart de Temps Cumulé). Il ne peut dépasser 7 heures (positives ou négatives).

Le salarié doit organiser sa journée pour prendre en compte l'ensemble de ces règles, plus les éventuelles contraintes opérationnelles ou business auxquelles il peut être confronté.

Nos nouveaux horaires de travail

Les plages horaires et les temps de pause dépendent de la catégorie à laquelle nous appartenons.

Population Arrivée min Arrivée max Départ min Départ max Pause min Pause max
Managers & recrutement 08:00 09:30 18:00 20:00 02:00 03:30
Autres fonctions support 08:00 09:30 17:30
(16:30 le vendredi)
20:00 01:30 03:00
Consultants 07:30 09:30 16:30 19:30 01:30 03:00

Notez que les Managers ont plus de pause obligatoire que les autres. C'est bien évidemment parce que ce sont ceux qui restent le plus tard au siège, et qui font le plus d'heures supplémentaires non rémunérées. Leur mettre au moins deux heures de pause par jour permet de dissimuler habilement leur temps de travail réel et leur ôter toute possibilité de recours ultérieur.

Notez que les Administratifs sont les plus proches de la situation antérieure à la signature de l'avenant. Ils peuvent arriver jusqu'à la même heure qu'aujourd'hui, et partir à partir de la même heure qu'aujourd'hui. Appréciez ces plages fixes qui ne permettent que d'arriver plus tôt ou de partir plus tard. Pas de gain, donc. Une perte, même, du fait de la demi-heure de présence obligatoire en plus d'une part, et de la possibilité de les obliger à venir plus tôt ou partir plus tard, d'autre part.

Notez que les Consultants, pour finir, sont ceux qui ont la plage fixe la plus réduite. C'est la seule population qui pourrait retirer un léger avantage de la mise en place des horaires variables : pouvoir partir à 16h30… Si ce n'est qu'on peut leur imposer des horaires décalés pour les besoins de mission.

De plus, évidemment, pour partir à 16h30, il faut en principe être arrivé 9h avant (7h18 de présence, plus 1h30 de pause), c'est-à-dire à 7h30 (7h42 exactement, mais on ne va pas chipoter). Ou alors, partir une heure plus tard le lendemain (normal), donc faire une journée de 9h à 19h.

Du point de vue administratif

Nous devons remplir notre CRA sur une base horaire, ce qui est excellent, mais en comptant nos heures nous-mêmes au lieu de déclarer nos horaires d'arrivée et de départ, ce qui l'est moins.

Je vous vois d'ici hurler que c'est déjà assez pénible comme ça de remplir le CRA… Vous avez raison. Après, tout dépend de la façon dont c'est fait : il est tout à fait possible de positionner des valeurs par défaut, puis de modifier celle qui sont éloignées de la réalité. Par ailleurs, rien n'empêche de disposer d'un outil qui, d'un simple clic, valide l'heure. En somme, beaucoup d'options sont disponibles, et la Direction a évidemment choisi la plus défavorable aux salariés.

La mention « 7h18 » est portée par défaut dans chaque journée, et vous pouvez l'ajuster au besoin. Ce qui n'est pas acceptable, à mon sens, c'est de laisser à la charge du salarié la responsabilité de calculer son temps de travail… En effet, chacun d'entre nous doit tenir son propre tableau excel, voire un petit cahier (je ne plaisante pas, c'est ce qui nous a été dit en réunion de négociation), notant ses heures d'arrivée, de départ, ses temps de pause et être capable de le présenter à la demande.

Parce que je suis chic, je vous ai préparé un Excel, histoire que vous n'ayez pas à investir dans un cahier à spirale. Vous verrez, c'est un peu ennuyeux à remplir, mais si on le fait sagement un peu tous les jours, ça va tout seul. Il est déjà pré-rempli avec des horaires type respectueux du règlement, vous n'avez qu'à changer avec vos valeurs le cas échéant (remplir les cases blanches et laisser vide en cas d'absence, maladie, etc.). Je travaille encore dessus, alors il y aura peut-être d'autres versions.

Des amplitudes

  • Le nombre minimal d'heures de travail sur une journée est de 6h30 (-48 mn par rapport aux 7h18 de référence)
  • Le nombre maximal d'heures de travail sur une journée est de 9h (+1h42 par rapport aux 7h18 de référence)
  • Le nombre maximal d'heures de travail sur une semaine est de 44h (+7h30 par rapport aux 36h30 de référence)

Spécificités

Spécial consultants

S'il est positif, l'ETC sera défalqué d'une heure par jour en cas d'intercontrat.

Dans ce cas, je vous conseille donc chaudement d'essayer de le vider avant de quitter votre mission ou bien de l'utiliser pour poser une demi-journée, soit 3h39 (Ce cas est prévu et accepté pour les intercontrats : une des rares requêtes que nous avons portée et qui a été entendue).

Spécial Managers

Pour ceux qui dépasseraient l'échelon 3.1 (les DA, a priori), vous serez éligibles au forfait jours. Dans ce cas, une convention individuelle doit être établie en précisant les modalités. Vous n'êtes pas obligé de le signer si vous ne le souhaitez pas. N'hésitez pas à revenir vers nous pour toute question.

Spécial temps partiels

Si vous êtes à temps partiel, un avenant à votre contrat de travail doit être signé. Vous n'êtes pas obligé de le signer si vous ne le souhaitez pas. N'hésitez pas à revenir vers nous pour toute question.

La CGT Alten SIR 2015/07/06 12:07

Bouton de contact PDF Export Recent changes RSS feed Creative Commons License Minima Template by Wikidesign Driven by DokuWiki